Le Nicelab est ouvert !

Cet article date de l’époque ou le Nicelab était installé dans son premier local du MuseAAV. Il contient désormais des informations obsolètes. Depuis, le MuseAAV à fermé et le Nicelab à déménagé dans le quartier Riquier.

Pour compenser le ton très sérieux et engagé du dernier billet, voici quelques nouvelles du Nicelab en lui-même : les choses avancent bien. Entendons-nous : nous nous sommes installés au MuseAAV il y a 4 mois (si j’en crois l’uptime du serveur). 4 mois, c’est peu. En 4 mois, nous avons durement constaté la difficulté de devoir se calquer sur les horaires, pas toujours fixes, du musée. Il a été difficile de pouvoir s’y rendre en semaine après le boulot, et techniquement impossible pour les gens du Rivier’Hack, toujours sans local. Nous avons également remarqué que peu de gens trouvaient fun de se mouiller la chemise pour investir et s’approprier le lieu. Soit, ce n’est en aucun cas un reproche, et personne n’a à être forcé à faire quelque chose qui ne l’amuse pas au sein du lab.

Et pourtant… en 4 mois, nous avons vidé, nettoyé (un peu) et aménagé le lieu. Nous y avons installé du matériel, issu en immense majorité de dons, nous avons créé une exposition, qui a intéressé du monde, non seulement pour l’expo en elle-même, mais aussi beaucoup pour le concept du lab. Des gens y sont revenus, et je parie qu’on les reverra comme membres habitués. Et surtout, nous avons commencé à utiliser ce lieu, à bosser, à bidouiller des trucs, souvent sans trop savoir quoi en faire.

Aujourd’hui…

Aujourd’hui, le Nicelab est ouvert. Bien sûr, on pouvait déjà y aller travailler, dans les horaires du musée, mais c’était une limitation décourageante. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, car la direction du musée a décidé de nous faire confiance et de nous fournir les clés, pour ouvrir à notre guise le Nicelab. Concrètement, nous sommes 3 (Marc, Yann et moi-même) à pouvoir ouvrir le musée. Il s’agit d’une relation de confiance avec la direction, il est très important de le comprendre. Nous ne squattons pas le musée, nous en sommes partenaires. Pouvoir ouvrir quand on veut est une responsabilité, et si nous brisons la confiance qui nous est donnée, cette responsabilité sera retirée. Une grande responsabilité implique un grand pouvoir, ou un truc du genre. En clair, et selon les mots de la directrice, « je ne veux pas me pointer à 3h du matin pour vous trouver à faire de la fumette. ». Ce qui est somme toute assez compréhensible. Maintenant que nous avons cette liberté, je souhaite rappeler à tout le monde de respecter comme il se doit le lieu qui nous accueille. D’ailleurs, l’ouverture n’est toujours pas totale, puisqu’il faudra qu’un de nous 3 soit présent. Néanmoins, c’est suffisant pour que le lab soit ouvert quand quelqu’un veut y aller. Dans le pire des cas, un mail sur la liste de diffusion, et quelqu’un viendra probablement ouvrir. Et la situation évoluera comme elle peut, rien n’est fixé.

 

Par ailleurs, nous avons eu la très agréable surprise de recevoir un don conséquent de matériel hier soir, en guise de cadeau de Noël : il s’agit d’un don d’une personne qui cherchait à s’en débarrasser, et c’est avec plaisir que nous avons donc récupéré une ponceuse, un décapeur thermique, un poste à souder, des dizaines de pinces, tournevis, scies, limes, mèches, une quantité assez incroyable de vis, clous, rondelles, chevilles… Un grand merci pour ce donateur 🙂

Pour finir, au sujet des ouvertures, nous n’en avons pas encore discuté, mais si vous avez envie de venir au lab, n’hésitez surtout pas à envoyer un mail pour demander si c’est ouvert, si ça ne l’est pas peut-être que quelqu’un viendra 😉

Commentaires

  1. Encore bravo pour cet article. Effectivement le lab est officiellement ouvert et le don d’hier nous a fait franchir un nouveau cap. Chacun des membres actifs a ramené également au fur et à mesure du matos non négligeable et très utile à la communauté. Nous allons commencer de grandes et belles choses : artistiques, électroniques ou juste sous la forme de conférences/formations. Tout ceci n’est qu’un début et je tiens à remercier Damien, Marc, nos différents donateurs, le Museaav mais également Jean Noël qui est hélas parti et que j’espère voir revenir un jour car je suis persuadé qu’il a énormément de choses à apporter à la communauté.

Les commentaires sont fermés.